Défi Familles A Alimentation Positive


 

Présentation du Défi

Initié en 2012 en Rhône-Alpes, ce projet inspiré des Défis Familles A Energie Positive a depuis été déployé sur de nombreux territoires partout en France.

L’objectif : amméliorer son alimentation et avoir accès à des produits savoureux, bio et locaux sans augmenter son budget !

 

Pour y arriver, des équipes d’une dizaine de foyers se regroupent et vont ensemble tenter de relever le défi. Ce dispositif est ouvert à tous et gratuit ! Les résultats se basent sur le progrès global des comportements des équipes, peu importe d’où l’on part, l’essentiel est de progresser ensemble !

 

Le programme

Sur les 6 à 7 mois du défi, les équipes vont se retrouver autour de différents temps forts :

  • Un temps conviviaux de lancement et cloture du défi,
  • des visites de lieux de vente (marchés, magasins bio),
  • des ateliers diététiques,
  • des ateliers cuisine,
  • des visites de fermes bio pour rencontrer les producteurs et comprendre le mode de production bio,
  • des repas partagés, soirées jeux, cueillettes à la ferme, jardinage bio, création de groupement d'achat... le programme est aussi à construire ensemble !

Chaque foyer effectue 2 relevés d’achats : au début et fin le défi. Sur la plateforme internet du défi, chaque achat alimentaire doit être renseigné, son origine, son prix, son lieu d'achat et sa provenance bio, ou pas, et ce pendant une période de 14 jours. Le but est de mesurer l'évolution de la consommation suite à ce défi.

Une remise des prix aux familles participantes s’effectue lors d’une soirée de clôture qui dresse le bilan final du défi.

 

Quels avantages pour les participants ?

  • Partager des moments conviviaux et échanger avec les autres participants,
  • Se prouver qu’avec un budget alimentaire même bas, il est possible de s’offrir une alimentation saine et équilibrée,
  • Un petit coup de pouce pour changer ses habitudes,
  • Echanger autour de la diététique et de l’équilibre alimentaire,
  • Mieux comprendre son budget alimentaire et le controler,
  • Savoir où faire les courses d’aliments bio locaux,
  • Mieux comprendre les labels, l'agriculture bio, et pour rencontrer les agriculteurs proches de chez soi,
  • Agir concrètement sur sa santé et sur l’environnement.

 

Dans le cadre de Projets Alimentaires de Territoire (PAT), Bio Ariège-Garonne organise des Défis en partenariat avec Toulouse Métropole en Haute-Garonne et avec le PETR d'Ariège et le PNR des Pyrénées Ariégeoises en Ariège.

En Ariège, la 3e édition du défi Foyers A Alimentation Positive du PNR Pyrénées Ariégeoises est en cours. Une première édition avec le PETR va avoir lieu en 2022.

► Bilan de la première édition du défi ariégeois

► Bilan de de la 2e édition

 

En Haute-Garonne, une première édition s'est déroulée en 2019/2020 et a rassemblé plus de 51 foyers sur la métropole. Une 2e édition est actuellement en cours !

► Retrouvez le livret de recette collaboratif, réalisé par les participants du premier défi FAAP Toulouse Métropole

►Bilan de la première édition du défi  de la métropole toulousaine.

 

Pour vous inscrire au prochain défi proche de chez vous, rendez-vous sur le site internet du défi !

 

 

Ressources

pour une Alimentation Positive


 

Mise en place lors du confinement qui a mis à mal le planning d'activité des défis Foyers à Alimentation Positive, retrouvez ici une liste non exhaustive de ressources sur l'alimentation et l'agriculture bio pour agrandir nos connaissances de façon ludique et gourmande.

Bonne lecture/écoute/découverte à tous !

 

Au menu :

> Où s'approvisionner ?

> Comment s'approvisionner ?

> Aux fourneaux !

> Infos diététiques

> Je le fais moi-même

> A lire

> A voir

> A écouter

 

 

Où s'approvisionner ?

En vente directe/ circuits-courts :

  • Nos Guide Manger Bio en 09 et 31 recensent les adresses des producteurs pratiquant la vente directe, les marchés, les AMAP, marchés de plein-vent et foires bio

 

Comment s'approvisionner ?

  • Comment éviter de manger toujours la même chose ?

En manque d'inspirations ? Partez tout d’abord à la recherche de recettes qui vous font envie et vous inspirent. Faites un rapide état des lieux du contenu de vos placards et, en conséquence, établissez une liste de courses alimentaires. Pour être encore plus efficace, vous pouvez aussi prévoir vos menus de la semaine. Cela vous permettra de ne pas vous retrouver en panne d’inspiration au milieu des rayons ou de jeter des aliments non utilisés.

  • Comment limiter les frais (sans limiter le frais) ?

En favorisant les produits en vrac. Les prix sont souvent plus bas pour des produits de qualité : épices, fruits secs, sucres, farines et nombreux autres produits secs souvent suremballés. En plus, vous limitez les déchets plastiques inutiles !

En achetant en « grandes quantités » pour bénéficier de tarifs avantageux. Et pourquoi pas rejoindre ou monter un groupement d'achat ? Attention toutefois, cette recommandation ne vaut évidemment pas pour les produits sujets à grignotage ni pour les offres promotionnelles "2 pour le prix d'un" et autres grands formats que l'on retrouve dans les grandes surfaces qui elles nous poussent plus à consommer qu'à faire des économies !

Favorisez l'achat de produits bruts et non transformés, des fromages entiers plutôt qu'en râpé, des cagettes de fruits et légumes directement chez le producteurs plutôt qu'aux supermarchés (où le prix des produits bio est souvent plus élevé qu'ailleurs !). Transformez vous-même vos surplus ou congelez-les.

Pensez aux produits frais de saison. Récoltés à maturité et cultivés sous nos latitudes, ils sont moins chers en pleine saison. Profitez en pour réaliser confitures, sauces, compotes, soupes et autres conserves pendant la pleine saison pour faire des économies.

Autres astuces : Du bicarbonate alimentaire pour remplacer la levure chimique, de l'eau et de l'avoine mixées pour un lait d'avoine maison à 0.30 € le litre, une gousse de vanille fendue dans le pot de sucre pour un sucre vanillé 10 fois moins cher qu'en magasin, du vinaigre fait avec les épluchures de pommes, des chips avec les épluchures de pomme-de-terre, une soupe avec les fanes de radis, du sirop avec la menthe du jardin ou les fleurs de sureau, du kéfir à la place du soda... La liste d'astuces et d'alternatives pour consommer à moindre coût est longue ! Et le plaisir de faire soi-même incomparable...

 

Aux fourneaux !

 

Retrouvez le livret de recettes collaboratif des familles qui ont relevé le défi !

  • Avec les Gastrosophes

Les Gastrosophes, cuisiniers intervenant dans le cadre du Défi FAAP PNR Pyrénées Ariégeoises, nous font le plaisir de partager avec nous leurs recettes faciles à réaliser et peu coûteuses :

- Lentilles Arlequin (entrée)

- Salade Printanière (entrée)

- Gnocchis de potimarron (plat)

- Soupe de carottes (plat)

- Crème de soja maison (dessert)

 

>> Atelier Batch-cooking

Confinement oblige, l'atelier batch-cooking initialement prévu dans le cadre du défi FAAP ariégeois a été annulé. Cet atelier s'est donc tenu... en vidéo !

Le Batch-cooking c'est quoi ? Cela consiste à préparer tous vos plats de la semaine en amont, pour libérer du temps et vous libérer psychologiquement de cette charge. Le samedi ou dimanche, on libère quelques heures, seul ou en famille pour préparer l’ensemble des repas de la semaine ! Une fois cuisinés, les plats sont stockés au frais ou congelés, prêts à être réchauffés et dégustés.

Pour bien suivre les explication de Julien et Sabrina, deux documents sont joints à la vidéo :

- le déroulé

- les recettes

 

 

  • Où trouver de bonnes idées recettes ?

MARCIATAK : propose un grand choix de rapides, simples et de saison, ainsi que des chroniques intéressantes. Notre sélection : le menu de la semaine, les recettes zéro déchets, le large panel de pâtes à tartiner et confitures et tartinades salées.

MANGER BOUGER : Le sommaire permet de faire des recherche par saison ou type de plat. Notre sélection : Crème de pois chiches et carottes ou conserve de soupe de carottes- lait de coco, galettes de lentilles-semoule, gâteau au chocolat et haricots rouges ...

LE MAGAZINE OUI ! proposé par La Ruche Qui Dit Oui. Toutes les semaines de nouvelles recettes originales de saison.

CUISINE SAUVAGE : nous propose des recettes avec des plantes sauvages issues de votre cueillette (cf leurs fiches plante pour apprendre à reconnaître les comestibles). Notre sélection : Les muffins au chèvre et plantain, la salade de fleurs-soupe d'orties et pommes-de-terre à l'ail des ours, la mayonnaise à l'alliaire et la tarte au chénopode-noisettes.

Avec les enfants : LA SUPER SUPERETTE propose des recettes pour reproduire les plus célèbres gâteaux que l'on retrouve dans les rayons de supermarchés, mais faits-maison !

 

 

  • Transformation/conservation

Choix de la méthode : sur son site, écoconso recense en un tableau les différentes méthodes de conservation appliquable selon le type de produit.

Faire ses conserves : le site Le Parfait vous explique pas à pas comment réaliser avec succès ses conserves pas-à-pas et vous propose également des recettes.

La lacto fermentation : cette pratique très ancienne de conservation des aliments en plus d'être très simple et efficace, rend les aliments plus digestes et leur donne une plus grande valeur nutritive. Retrouvez les explications de La Ruche Qui Dit Oui sur ce procédé qui permet de conserver ses aliments pendant 1 an. En plus, les aliments lacto fermentés sont riches en probiotiques, ce qui boostera votre système immunitaire !

Faire ses tisanes : Et si on récoltait et séchait nos propres tisanes ? Retrouvez le calendrier de récolte des plantes à tisanes et les astuces de conservation et recettes.

Fabriquer ses yaourts : une solution moins chère, facile, sans déchets pour faire ses yaourts même sans yaourtière !

Déshydratation : pour profiter d'aliments toute l'année (champignons, pommes, légumes, aromatiques et fleurs).

 

 

Les infos diététiques

Lecture d'étiquettes : informations nutritionnelles, origine des produits, ingrédients, dates de péremption et labels, apprenez à décrypter la mine d'infos présentes sur les étiquettes alimentaires.

Complément de Nutry-Boogy sur la lecture d'étiquette avec un focus sur les glucides et lipides, valeurs et allégations nutritionnelles.

Favoriser les aliments qui boostent le système immunitaire : Pour répondre à l'une des questions les plus posées en cette période. En dehors de ces aliments riches en vitamines et minéraux, la réponse est aussi de privilégier une alimentation variée et équilibrée !

Les modes de cuisson : à l'eau, à la vapeur, à l'étouffée, au four, sauté, ou carrément au micro-ondes, quel mode de cuisson favoriser pour conserver les micronutriments ?

La bio et ma santé : La bio, est-ce meilleur pour ma santé ? Peut-on oui ou non utiliser des pesticides en bio ? Les produits bio sont ils exempts de toute contamination ? Les additifs en bio, quesako ? Bio ou local, comment choisir ?
Le site Toutsurlabio apporte des réponses aux questions les plus posées sur la bio et ses effets sur la santé en référençant les études ayant permis d'y répondre.

 

Je le fais moi-même

Faire pousser mes plantes aromatiques : le Coin Potager nous livre ses bons conseils

Un germoir fait-maison : ludique à faire pousser, les graines germées sont bourrées de vitamines et minéraux et permettent d'égayer nos plats ou ajouter du croquant aux salades !

Fabriquer un lombricomposteur : quand on n'a pas de jardin chez soi mais qu'on souhaite tout de même composter ses déchets organiques, il existe la solution du lombricompost (réalisable aussi avec les enfants) !

Faire une marmitte norvégienne : Bien qu’on la redécouvre sous des noms différents, la Marmite Norvégienne (MN) désigne communément une caisse isolée avec des matériaux mauvais conducteurs de la chaleur (liège, laine, feutre, foin, couverture…) dans laquelle un plat dont la cuisson a été commencée sur le feu va continuer de cuire… sans feu !
Ce procédé astucieux permet d’économiser au moins 50%, si ce n’est davantage, de l’énergie consacrée à la cuisson des plats… Vous pouvez utiliser la Marmite Norvégienne pour tous les plats mijotés, en sauce, à l'eau etc... et très simple à réaliser !

Je fais pousser des pleurottes : Les champignons sont une addition saine à tout régime alimentaire. Ils sont pauvres en calories et en graisses, riches en fibres et contiennent beaucoup de potassium et de sélénium. Arrivées en masse depuis quelques années sur nos étals et en "kits à offrir", les pleurottes sont des champignons faciles à cultiver chez soi. C'est aussi une expérience ludique et qui permet de revaloriser le marc de café ! Pour en savoir plus, suivez le drôle de tuto des Makers.

Je cultive mon kéfir : Les bienfaits de cette boisson à base d’eau, de lait ou de thé et de probiotiques (micro-organismes vivants présents naturellement dans l’intestin) ne sont plus à prouver. Frais et pétillant, cette boisson booste votre système immunitaire, et peut venir en remplacement de boissons sucrées/sodas. Pour en savoir plus sur son origine, ses vertus, sa préparation, rendez-vous sur le site de bioalaune.

Il existe un tas d'autres boissons fermentées à cultiver : kombucha, jun, mère de vinaigre... Pour vous en procurer gratuitement, il existe de nombreux sites internet de dons.

 

 

 

A lire

 

  • Bandes-dessinées

Déracine et des ailes : La BD de Greenpeace qui expose la face cachée de l'élevage industriel.

L'agriculture paysanne expliquée aux urbains : une bande dessinée réalisée dans le cadre de la campagne "Envie de Paysans" par la FADEAR et la Confédération Paysanne.

Petit guide pour vos amis biosceptiques : pour répondre aux questions fréquemment posées autour de l'agriculture bio.

BD pour vos amis bioclimatosceptiques : pour comprendre les enjeux climatiques de notre alimentation.

                     

 

  • Manuels

Reste ! Manuel pour bien manger sans gaspiller :

Comment bien manger sans gaspiller ? Ou comment s’approvisionner correctement et cuisiner sans gâcher ? Telles sont les questions auxquelles “Reste !” entend répondre par mille et une idées, du producteur à la table... Un document à télécharger en pdf ou à commander sur le site horizonalimentaire.fr ainsi que d'autres livrets (Manuel Cuisine pour tous, Manuel populaire d'apiculture, Manuel des Jardiniers sans moyens).

 

  • Infographie

 

Le Gaspillage Alimentaire et les Contes de l'antigaspi : les chiffres du gaspillage alimentaire illustré, par agriculture.gouv.

Un frigo bien rangé, des aliments mieux conservés : illustration de la meilleure façon d'organiser son frigo pour éviter le gaspillage alimentaire, par agriculture.gouv

 

A voir

 

Manger autrement, l'expérimentation : Reportage Arte sur une expérience réalisée en Autriche, similaire au défi Familles A Alimentation Positive.La surface nécessaire pour produire notre alimentation est 2 fois plus élevée chez un français/allemand/autrichien que pour un terrien moyen. Si tout le monde mangeait comme nous, il faudrait 2 planètes pour produire cette nourriture. Le but de ces familles : redynamiser la production agricole sur le département de la Haute-Garonne réduire leur surface nécessaire pour produire leur alimentation en cultivant la totalité de ce que mange un Européen moyen dans un champ de 4400 mètres carrés.

Objectif zéro déchet : un reportage sur la famille auteure du guide « la famille (presque) zero dechet ».

Web-série sur la Bio : courte web-série du GAB de Loire-Atlantique pour répondre aux questions que l'on peut se poser sur l'agriculture bio.

Pour aller plus loin :

  • la conférence organisée par l'Iddri à l’occasion de la sortie d'un rapport (TYFA) sur les changements à envisager pour un système alimentaire plus durable, de la production à l'assiette, à l'horizon 2050.
  • Résilience et sécurité alimentaire : une conférence de Stéphane Linou (19min) pour parler de la sécurité alimentaire, plus que jamais d'actualité en ce moment. A visionner si vous l'avez raté lors de son passage à Toulouse !
  • Afterres 2050 est le fruit de plusieurs années de travaux commencés en 2011 par Solagro. Il propose un scénario de transition agricole et alimentaire d'ici à 2050. Egalement réalisé par Solagro, Le revers de notre Assiette décrypte comment nous devrions changer notre alimentation pour préserver notre santé et notre environnement.

 

A écouter

"Et si on court-circuitait le commerce mondial ?" : un podcast France Culture sur le la relocalisation de notre alimentation, le prix de nos aliments et les raisons expliquant les différences selon la provenance.

"Tous aux fourneaux ?" : Une personne sur 3 cite la cuisine comme l’une de ses activités principales depuis le début du confinement. Un sociologue de l'alimentation nous explique ici pourquoi la cuisine est un refuge en cette période, mais également pourquoi les photos de "plats doudous" pullulent sur les réseaux, et décomplexe celles et ceux qui, à l'inverse, ne sont pas devenus de parfait.e.s cuisinier.e.s du confinement.

Plan Culinaire - Louie Media propose une liste de podcasts sur nos habitudes alimentaires sur des questions telles que : Pourquoi aimons-nous manger toujours la même chose ? Non, manger des carottes ne vous rendra pas aimable, Est-ce que ça coûte vraiment cher de bien manger ? Pourquoi devrait-on aimer cuisiner ? Pourquoi voulons-nous à tout prix manger «sain» ? ...

Les podcasts du CPIE Terres Toulousaines : pour partir à la rencontre des associations et acteurs locaux qui proposant des activités en lien avec la nature.

 

 

CONTACT

Constance MALARD
Animatrice alimentation et territoires / Communication
06 27 51 43 72